Des anecdotes sexes et histoires sexes bourrées d'excitations et de fantasmes!!! Venez rêver avec ces histoires et anecdotes sexes!

12 septembre, 2010

Coquine

Je m’appel John, je suis étudiant en pharma et je bosse cet été pour le théâtre de Nantes ! J’y suis technicien ou plutôt fait tout. En effet je n’ai pas réellement de mission et je dois m’adapter à la demande. Un soir je dirige les lumières, un autre je répare la cuvette des toilettes. Ce boulot a un avantage, je m’ennuis pas et me ballade pendant 8h dans les couloirs des salles de spectacle !

C’est ce qui m’a permis de faire la rencontre de Julia une belle femme d’environ 40 ans qui travail à l’entré. C’est une belle blonde très voluptueuse qui porte toujours des tenues sexy et courtes qui mettent en valeur ses formes rondes et sexes.

Pendant nos pauses, nous rigolions ensemble et doucement nos charmes respectifs fissent leurs effets.

Un soir alors que je devais changer des câbles électriques dans les caves du théâtre, Julia m’accompagna pour m’aider soit disant… Et alors que nous entrons dans une pièce sombre, madame se jeta sur moi et me roula une pelle extraordinaire. J’eu une érection spontanée mais elle stoppa net ses avances sexes pour me susurrer : « si tu es sage, il y aura peut être une suite… ». Frustré et excité, j’attendis la fin de notre service pour lui proposer de l’accompagner chez elle. Bien sûr j’avais une idée derrière la tête et me voyait déjà la culbutant sur la table de la cuisine. Arrivé au pied de son immeuble, elle m’invita à monter boire un café chez elle… Hummm que cette idée me paressait sympathique ! A peine la porte franchis elle m’emmena dans sa chambre, baissa ma culotte et m’offrit sa belle chatte épilée à la brésilienne. Je me délectai de son jus et lui offrit un cuni torride .Je passais par intermittence le bout de ma langue sur ses petites lèvres puis sur ses grosses lèvres pour finir par lui gober avec faim de son gros clitoris charnu et dur !  Elle jouit de nombreuses fois sous mes coups de langue ! Puis quand je sentis la pression trop forte dans mon jean, je me suis redressé et lui offrit ma braguette. Elle pencha la tête sur le côté et me dit que notre soirée sexe était finie pour ce soir et que seulement demain j’aurais une suite… J’étais encore plus frustré que l’après-midi même, mais bon je n’allais pas la forcer !

J’attendis donc le lendemain avec impatience mais ce moment n’arriva jamais en effet Julia avait eu ce qu’elle souhaitait de moi et désormais elle draguait un autre employé… C’était une sacré salope et elle m’a bien eu. Bon coup de merde…

Laisser un commentaire