Des anecdotes sexes et histoires sexes bourrées d'excitations et de fantasmes!!! Venez rêver avec ces histoires et anecdotes sexes!

Des tétons tout durs

l’homme représenté ici est un ancien ami, comparse de comptoir avec qui j’aurais aimé qu’il se passe quelque chose, mais la vie en a décidé autrement pour diverses raison, mais pas parce qu’il n’en avait pas envie… voici ce que j’imaginais qu’il se passerait entre nous…


On se retrouve chez toi, j’ai enfin réussi à m’éclipser pour toute la nuit. la boisson et les discussions bien chaudes du « faubourg » (c’est le nom du bar) aidant, tu t’approche de moi, touches mes seins à travers mon t-shirt, ils sont déjà durcis par l’excitation. Je sens, car tu es tout contre moi que tu commences à être bien dur entre les jambes… j’y mets la main pendant que tu soulèves mon t-shirt. j’ai mis de la lingerie rouge comme je sais que tu aimes. je t’embrasse sans attendre que tu le fasses, tu me plaque fort contre le mur pendant que nos langues se mélangent et je me sens déjà fondre en dedans. tu me déshabille en embrassant tout mon corps, puis tu glisse un doigts dans ma fente déjà bien humide.

Je prends ton sexe en main pour finir de le durcir, et j’ai immédiatement envie de l’avoir en bouche. Alors je descends lentement en caressant ton corps puissant pour arriver entre tes jambes et faire descendre ton pantalon pour commencer a lécher très lentement ton gland tout en maintenant fermement la base de ta hampe. Puis je le prends en bouche tout en faisant courir ma langue tout autour et sur toute la longueur de ta queue maintenant bien dure. je regarde ton visage de temps à autre, la bouche pleine de toi et je vois l’effet produit… plus je vois le plaisir dans tes yeux, plus j’ai envie de continuer pour t’en donner encore plus. cette sensation de sentir ta belle queue faire des va et vient dans ma bouche m’excite encore plus, et je sens mon coquillage couler de plus en plus… j’ai tellement envie que tu me lèche à ton tour, mais je sais que ça viendra après…

Pour l’instant, tu me relève pour me prendre contre le mur. tu me soulève pour que je mettes mes jambes autour de tes hanches (j’aime tellement ta force) et tu me pénètre enfin, tout en me portant et me donnant des à-coups qui me font frissonner à chaque fois.

Puis tu me porte jusqu’au lit pour m’y faire allonger, et tu commences à lécher mon corps : mes lèvres, mon cou, mes seins, mon ventre, et enfin mon abricot qui n’attendait que ça… je sens ta langue s’affairer sur moi puis en moi, aidée par tes doigts qui se glissent dans ma fente, titillent mon clito gonflé pour me mener au bord de l’orgasme… mais je veux que tu me prennes à nouveau. Je veux que ta queue me fasse jouir… Alors je ramène ton visage à moi pour t’embrasser passionnément, sentir le goût de moi. je te mène à t’allonger sur le dos pour me mettre sur toi en amazone et bien coller mon sexe humide au tien puis faire quelques aller retours sans te laisser entrer, juste pour sentir ta queue durcir encore contre ma fente. puis je fais entrer seulement ton gland en moi pour le faire ressortir tout de suite à plusieurs reprise car j’adore ce moment, le tout début de la pénétration…

Puis d’un seul coup, ne te laissant plus faire, tu me pénètres à fond sans que je m’y attende, mais c’est trop bon de sentir mon minou si bien rempli… il ne te faut que quelques vas et vient pour me faire atteindre un orgasme incroyable. Je reste un moment avec toi en moi, presque sans bouger en me frottant juste tout doucement contre toi, je t’embrasse les lèvres, le creux de l’épaule, lèche ton cou. Tu caresse doucement mes seins. Je sens ton sexe encore bien dur contre ma fente car tu n’as pas encore joui, alors je décide d’y remédier avec mes mains et ma bouche. Alors je redescends vers ta queue bien dure (j’enlève la capote) et commences et te lécher, tout doucement, je passes ma langue le long de ton sexe, la fait tourner autour du gland, insiste un moment sur le frein tout en faisant aller et venir ma main. Puis je l’engloutis toute entière et commence les va et vient dans ma bouche pour la sentir presque taper au fond de ma gorge. Avec mon autre main, je caresse fermement tes couilles et ne tarde pas à te sentir au bord de la jouissance, donc j’accélère le mouvement, pour sentir ton sexe s’arquer dans ma bouche et enfin sentir ton jus couler au fond de ma gorge et l’avaler goulument

Par hellojed pour Forum-hard.com

Laisser un commentaire